One comment on “Four à chaux

  1. Félicitation pour cette initiative. Vous vous attaquez là à un grand chantier. La cuisson de pierres calcaires dans un four combustible bois est un travail minutieux. La réussite de l’opération est le résultat de la longue expérience des chaufourniers. Il y a en effet de nombreux critères qui doivent être pris en compte comme la forme de la cuve et de l’entrée basse pour le tirage du four. Pour la construction de la niche que vous effectuez actuellement, il est préférable de la construire avec clef de voûte plutôt qu’à encorbellement. Cela facilite le tirage et la diffusion de la chaleur entre les pierres. Un autre problème auquel vous pouvez être confronté, c’est l’accumulation des cendres et des braises en cours de cuisson. Ici, dans le minervois (Aude), les chaufourniers décaissaient le sol de plus d’un mètre à l’intérieur de la niche à combustible pour pouvoir recevoir la totalité des cendres issues de la cuisson du bois. Il est en effet difficile de les extraire en cours de cuisson, étant donné la température de 1000°, qui est très difficile et éprouvante à supporter.
    Un des premier travail à faire est d’étudier les restes de fours existant dans le secteur et d’essayer d’en tirer le maximum d’informations. Cela risque d’être très utile pour que votre expérimentation soit une réussite. Bon courage et n’hésitez pas si vous avez des questions à me poser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.